Rencontre avec le monde mutualiste à Beaune le 16 novembre 2011

“ Il faut sortir du paiement exclusivement à l’acte. Une évolution qu’envisage favorablement le Dr Emmanuel Debost, médecin généraliste à Plombières- les-Dijon et membre de l’Union régionale des professions de santé (URPS). Ce praticien estime que les pouvoirs publics ont trop longtemps laissé « se développer une politique qui reporte sur le patient ou les complémentaires des coûts supplémentaires tout simplement pour éviter de revaloriser certains actes médicaux ». Le secteur optionnel pourrait donc constituer une solution « transitoire », par exemple durant « une législature », le temps de revaloriser les nomenclatures et de pouvoir revenir au secteur 1. Pour améliorer l’offre de soins, le Dr Debost est également ouvert à une régulation de la liberté d’installation des médecins pour éviter les déserts médicaux“

Paula Ferreira lors du 30ème anniversaire de la Mutualité Française Bourgogne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *