Médicaments !!!

medicamentsLes médicaments sont indispensables dans la prise en charge de la santé et tout particulièrement dans le traitement des maladies ou plutôt de certaines maladies.
Mais  les médicaments ne sont pas toujours synonymes de bonne santé …
Par exemple, ils permettent d’équilibrer un déficit en insuline chez une personne diabétique,  sont utiles pour tuer une bactérie responsable d’une infection, indispensables pour induire une baisse de la coagulation pour prévenir ou traiter une phlébite.
Ils peuvent aider à dormir mais entraîne une dépendance, une altération du sommeil et augmentent le risque d’avoir des troubles de la mémoire. Tout ça sans réellement guérir l’insomnie. Cela s’appelle un « cache misère ».
D’autres calment les signes inflammatoires et soulagent la douleur. Mais ces médicaments, appelés « anti-inflammatoire », abîment l’estomac en pouvant provoquer des ulcères, perturbent le fonctionnement des reins, limitent l’action de certains médicaments anti hypertenseurs ou peuvent, exceptionnellement, entraîner des allergies pouvant être mortelles. Très utile pour soulager une crise de colique néphrétique ou un syndrome inflammatoire, les anti-inflammatoires sont souvent consommés sans nécessité absolue, malgré des effets secondaires  potentiellement très graves, afin de soulager une douleur passagère qui souvent va disparaître spontanément.
Aujourd’hui ce type de médicament et bien d’autres sont en ventre libre dans les pharmacies.
Remède à tous les maux, ils sont consommés sans limite. Rançon de leur succès ou évolution d’une société qui veut une réponse immédiate et n’accepte pas d’attendre quelques jours que les symptômes s’améliorent.
Les professionnels de la santé sont aussi coupables. Conclure une consultation par une prescription médicamenteuse est plus rapide et permet de donner l’illusion d’un savoir médical important au patient, que ce soit une prescription allopathique ou homéopathique.
L’erreur est de toujours associer à un signe clinique une réponse médicamenteuse, ce qui entretien dans la population l’illusion du pouvoir absolu des médicaments.
Les médicaments ne sont pas des produits comme les autres.
Nos responsables politiques sont désespérants par leur frilosité à sortir du marché concurrentiel ce type de produit et autorise demain leur vente par internet  !!!
Au bénéfice de qui ?
Sûrement pas du consommateur !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *