Inauguration du local de campagne à Talant


Retrouvez ci-dessous mon discours pour l’inauguration du local de campagne pour les élections cantonales

Bonjour à tous.

Je veux tout d’abord remercier Christine Renaudin-Jacques d’avoir accepter d’être ma remplaçante pour ces élections cantonales.
C’est une position ingrate et qui est sans rapport avec le travail qu’elle a réalisé depuis le début de la campagne.

Je remercie tout particulièrement le sénateur maire, et ami, François Rebsamen venu nous apporter son soutien.
Merci à Stéphane Woynaroski le président de notre comité de soutien et à Gérard Cariteau notre directeur de campagne pour leur travail.
Je remercie tous les élus présents, les responsables d’associations,  les camarades et surtout vous tous amis ou sympathisants.

Habitant Daix, je travaille et  suis élu conseiller municipal à Plombières-lès-Dijon.
Très ancré dans le canton, je veux incarner un renouvèlement  politique basé sur une expérience de terrain forte.
Médecin généraliste, je suis confronté tous les jours au problème grandissant de la précarité et de son impact sur  la santé de la population, surtout chez les plus fragiles.
Je souhaite donc faire de la solidarité, qui n’est pas synonyme d’assistanat, un thème fort de mon engagement.
Le gouvernement Sarkozy, par un abandon progressif de la règle qui voulait que les gens cotisent selon leurs moyens et reçoivent selon leurs besoins, a mis à mal le principe de la solidarité.
Et ce principe n’est pas un vain mot pour les personnes âgées dépendantes.
La population vieillit. Et elle vieillit de mieux en mieux mais cela entraine un accroissement du nombre de personnes très âgées, qui sont atteintes de nombreuses pathologies. Et ce n’est plus la collectivité, mais la personne âgée dépendante elle même, qui doit supporter le coût de sa prise en charge.
Je veux renforcer les aides pour le maintien à domicile, et prévenir la perte des repères familiers, souvent source  de désorientation et de confusion chez les personnes très âgées.
Je veux que les auxiliaires de vie soient mieux formées et que leur travail soit  reconnu à sa juste valeur.
Je veux que les actes de soins à domicile soient mieux pris en charge.
De même, il faut permettre, pour les personnes les plus dépendantes, un accueil de qualité en Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes accessible à tous (EHPAD).
Prenons quelques leçons chez nos voisins Belges qui proposent un plus grand nombre de places pour  un coût moyen de pratiquement la moitié de celui pratiqué en France (1100€ contre 2100€ en France)
Je souhaite une vraie solidarité avec les personnes atteintes d’un handicap. L’effort doit tout d’abord porter sur le logement, qui doit être adapté, rénové mais aussi sur l’accès à toutes les structures publiques et privées. Le département doit se montrer exemplaire en menant une politique d’embauche plus forte en direction des personnes avec un handicap.
Je n’oublie pas la prise en charge des personnes avec un handicap qui vieillissent. Elles souffrent majoritairement d’un déficit mental et nécessitent un accueil dans une structure spécialisée.
Je veux également une solidarité tournée vers les jeunes.
Il faut développer les chantiers qui favorisent l’insertion sociale et professionnelle de ces jeunes, notre avenir. Il faut renforcer le Fond d’Aide aux Jeunes de 18 à 25 ans. Il faut mettre en place une aide au permis de conduire pour les 15/17 ans.
L’aide sociale à l’enfance doit être une priorité. Donnons lui  les  moyens pour prévenir l’exclusion de certains jeunes et les problèmes de délinquance qui en résultent.
L’éducation est un axe fort à privilégier par l’investissement dans les collèges, investissement cependant en forte baisse dans le budget prévisionnel 2011. A l’image du gouvernement, qui souhaite faire des économies en réduisant le nombre de postes d’enseignants, le département et son président font des économies sur le dos des collégiens.
Je souhaite travailler en concertation avec les équipes de direction  des collèges, pour renforcer les équipements sportifs, indispensables à la santé tant physique que psychique des enfants et développer des outils informatiques pédagogiques comme les Tableaux Blancs Interactifs ou même des ordinateurs portables pour les collégiens.
Pour la restauration scolaire, il faut instaurer un tarif unique modulé par le quotient familial. Le recours à des produits issus d’une production agricole de proximité et de saison doit être encouragés.
Le développement du territoire doit se faire dans le respect de l’environnement. Le département doit protéger ses Espaces Naturels Sensibles. Pour ce faire, il existe une Taxe Départementale des Espaces Naturels Sensibles (TDENS). Malheureusement, le produit de cette taxe est aujourd’hui concentré sur des projets plus touristiques qu’environnementaux.
L’état a transféré au département la compétence logement.  Il faut renforcer les programmes de rénovation de logements pour permettre aux plus âgés de rester à domicile, améliorer l’accessibilité pour les personnes avec un handicap mais aussi permettre aux jeunes de trouver des logements abordables à proximité des sites d’emplois.
Une gestion financière hasardeuse a conduit le département à pulvériser son taux d’endettement. Les travaux d’entretien des routes départementales n’ont pas été réalisés. Et après deux hivers rigoureux on peut tous  constater l’état catastrophique des routes. Une bonne gestion impose une réfection de 10% du réseau routier par an, règle qui n’a évidemment pas été respectée par le conseil général actuel. Conséquence : La remise en état du réseau routier va nous coûter beaucoup plus cher.
Mon action au service du territoire et de ses habitants sera attentive à la qualité environnementale du développement économique, indispensable à la création d’emploi et au  renforcement d’une agriculture raisonnée de proximité.
A la différence du conseiller général sortant, je m’opposerai fermement à l’ouverture d’une nouvelle carrière à Prenois qui va entrainer un afflux de camions en direction de la Lino, dégrader la RD 971 et créer de fortes nuisances pour les habitants des communes traversées avec une augmentation de l’insécurité routière.
Les investissements routiers doivent se faire en concertation avec tous les habitants et s’inscrire dans un vrai schéma de déplacement respectant l’environnement et la sécurité.
Géographiquement riche, ce canton  représente un poumon vert pour l’agglomération dijonnaise. Il accueille chaque week-end de très nombreux marcheurs, joggeurs, vététistes et cyclistes. Nous devons préserver cet environnement exceptionnel tant par sa faune que par sa flore.
Par exemple, un site fragilisé sur les hauteurs de Plombières-lès-Dijon va être préservé. Des experts y ont dénombré 13 espèces d’orchidées. Cette diversité nous monte l’importance d’une réelle politique de protection de l’environnement.
Je ne terminerai pas mon propos sans évoquer la nécessaire mise en place d’une nouvelle gouvernance du département qui veux privilégier la concertation et engagera des choix politiques au bénéfice de tous.
Je tiens à rappeler le rôle prépondérant des associations pour mieux vivre ensemble. Elles sont un acteur majeur au cœur d’une société rongée par la montée de l’individualisme. Leurs moyens financiers doivent être pérennisés, afin d’aider au maintien de la cohésion sociale.
Le groupe des forces de progrès souhaite être à l’écoute des territoires et de leur population.
Je m’engage, sur le canton de Fontaine-lès-Dijon, au maintien d’un lien avec les habitants à travers notamment la poursuite de mon blog, qui n’est pas qu’un outil électoral. Je veux mettre en place des réunions pluri-annuelles de concertation afin d’évoquer, avec les habitants, l’avenir du canton.
L’état laisse les départements face à des difficultés financières à venir. En raison de la compensation très insuffisante  de la Taxe Professionnelle, les départements vont se trouver mis sous tutelle. Cette réforme a été portée par la majorité actuelle et le conseiller général sortant à beau jeu de s’en offusquer maintenant, à quelques semaines des élections cantonales.

Avec vous, je souhaite porter le changement pour notre canton et pour la Côte d’Or.
Votre soutien nous sera, à Christine et à moi, indispensable pour gagner cette élection.
Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *